Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

:

Assalam3alaykom ...

Nous habitons Castres, une petite ville située entre Toulouse et Béziers. Depuis un certain nombre d'années un talab 'ilm s'est installé ici et fais des va-et-vient à l'étranger pour acquérir la science. Cette personne abou bakr abou aicha al azadi il.a étudier à Azadville en afrique du sud école deoband qui est proche des gens du groupe Tabligh et le considère et l'appelle "savant". Il aurait soi-disant étudier les hadiths avec des savants qui auraient étudié via une chaine de transmission qui remonte "jusqu'au prophète en passant par l'imam Al Boukhari" (extrait de leur site : http://adab-islam.fr/?page_id=20). Mais sans donner le nom de ses professeurs vous l'aurez remarqué !

Or à plusieurs reprises, moi ainsi que d'autres frères étrangers à ce groupe et plus proche de la voie des salafs as-salih, se posent des questions sur son minhaj. En effet : 1- A plusieurs reprises il a ouvertement critiqué l'Arabie Saoudite : "Ce pays fait le contraire de ce qu'a demandé le prophète Mohamed (3alayhi salatou wassalam) en acceptant la présence des koufars" et accusé les savants d'être les savants des houkams. 2- L'université de Médine : le mot "jami3a" vient des koufars et le modèle d'enseignement a été copié des koufars. 3- A Toulouse des toulab 'ilm, qui étudient pour certains en Arabie Saoudite, viennent donner des conférences pendant quelques week-ends dans l'année. A défaut d'y assister et de critiquer dans le bon sens le contenu des enseignements qui y sont proposés, il s'est arrêté au mot "séminaire" que les organisateurs ont choisi pour nommer ces assises en disant que ce mot vient des koufars. 4- Les "salafis" n'ont pas une bonne 3aquida un jour il été face à un salafi qui lisait des feuillets sur les conditions de la ilaha ila Allah celui ci abou bakr apres avoir appris ceci et ayant apercu le cercle de ce frere s'agrandir vue la soif de la demande de science dans cette mosquée dans la vrai voie Abou bakr interdit directement ces cours et lui a dit en exemple ''SI MOI JE SUIS DANS TA MOSQUÉE ET JE SUIS UN EGARER VAS TU ME LAISSER CONTINUER''

donc déjà il mets le salafi dans l'egarement en l'accusant de s'assoeir à la mosquée de lire sans ijaza alors que ce frere ne donner aucun cours il lisait seulement le petit livre deja expliquer avec des freres de plus en plus nombreux...PAR CONTRE CE ABOU.BAKR.N'EST PAS AUSSI SOUCIEUX QUAND DES TONNES DE TABLIGH VIENNENT SANS IJAZA PARLER DISANT DES SOTISENT QUE MOUSSA ALAYHI SALAM A FAIT 40JOURS ...SORTIR EN KHOUROUJ VAUT MIEUX QUE RESTER AVEC LE PROPHETE .JE VOUS ASSURE TOUT CELA A ETE DIT ET ENTENDU...dans la MOSQUÉE

5- Il n'a jamais réprouvé les erreurs du groupe Tabligh si nombreuses soient-elles et a meme justifié ce mouvement en disant que Ibn Hajar el 3asqalani en a parlé dans "FathulBari" en disant "A la fin des temps il viendra un groupe qui formera spécialement les gens à la da3wa". Sous-entendu ce groupe c'est eux. 6- il a dit que certains versets étaient descendus sur le prophète Mohamed (3alayhi salatou wassalam) mais n'avaient pas été écrit dans le Quran. Et en particulier au sujet du vol pour lequel il dit : "Si on est sur qu'une personne a volé mais qu'il n'y a pas de témoins alors on lui coupe un doigt au lieu de la main. Et ce jugement vient d'un verset qui serait descendu mais qui n'aurait pas été écrit dans le Quran al Karim". 7- Il a consacré une khotba Joumu3a à la nuit du 15 Sha'ban en citant un hadith ou le prophète (3alayhi salatou wassalam) dit "Cette nuit Allah pardonne à toutes ses créatures sauf au mouchrik et au mouchahin." en disant que ce hadith a été authentifié par Cheikh Albani. A la suite de cela certains frères du Tabligh ont fêté cette journée là ! 8- Ils ne se privent pas de critiquer certains frères en mettant en garde contre eux : "C'est un wahabi, C'est un salafi, il fait des amalgames". Par contre quand on les critique il faut soit etre d'accord avec eux soit se taire. 9- Les nouvelles personnes qui viennent à la mosquée sont quasi-systématiquement invités à sortir en khourouj si bien que certains ont désertés la mosquée et ne viennent plus. Un frère de Mayotte a répondu à la question "Pourquoi est-ce que tu ne sors pas avec nous?", ---"C'est une bid3a, tu n'écoutes pas les savants à la TV?", depuis ils ne le saluent meme plus. Un frère converti qui lisait "Kitab tawhid d'ibn abdelwahab", on lui a dit "Pourquoi tu lis ce livre? tu ne vas pas comprendre. Sors plutot avec nous." - et cela tout en critiquant mohamed ibn abdelwahab, rahimahullah. Ils ne voient pas le mal qu'ils font en éloignant beaucoup de frères de la mosquée. 10- Cette personne a dit clairement que le khourouj n'est "ni une sunna ni un fardh" pourtant beaucoup de frères consacrent leur vie à cela et il ne trouve rien à redire au lieu de les appeler à apprendre à lire la langue arabe, dont certains qui sortent depuis 10, 15 ans ne savent toujours pas lire. Pourquoi gaspiller son temps à une action qui ne fait pas partie de notre religion complète ? 11- Il fait souvent référence dans ces dourouss et khotbas au savants des premiers siècles dont les grands imams, ibn taymiya, ibn qawm al jawzi... en argumentant que ce sont les meilleurs des siècles (ce que tout le monde approuve) et en ajoutant qu'aujourd'hui il y a trop de divergence. Par contre sur ce mouvement Tabligh qui a été inventé le siècle dernier, malgré les khilafs et les mises en garde claires, il approuve ce mouvement et sort avec eux jusqu'en Inde. 12- Du fait que cette personne approuve le Tabligh, les frères du Tabligh en profitent pour s'appuyer sur lui pour justifier leurs actes. Le frère a étudié et ça s'entend mais il est revenu avec des positions de plus en plus affirmées sur le Tabligh si bien qu'on le considère à Castres comme leur référence.

Partager cet article

Repost 0